Algeria Adventure

rejoignez-nous sur facebook !

Vivez une expérience unique dans le plus beau désert au monde...

Tamanrasset

Tamanrasset est la plus grande ville touarègue d’Algérie. Nichée au cœur du massif rocheux du Hoggar, elle offre une multitude de parcours pour les amoureux d’aventure et de raids. 

Avec ses pistes rocailleuses, ses paysages lunaires, ses villages perdus, et le célèbre mont Askrem, réputé pour son coucher de soleil unique au monde. Tamanrasset est une destination incontournable du désert algérien.

Pour arriver à Tam, il faut traverser pratiquement toute l’Algérie sur une distance de 2 000 km à travers l’incroyable route transsaharienne. 

Vous allez quitter la capitale et passer par des gorges sinueuses peuplées de singes magots habitués à être nourris par les automobilistes, puis vous grimperez des monts parfois enneigés, avant d’arriver sur les hauts-plateaux froids et venteux qui s’étendent à perte de vue jusqu’aux portes du Sahara qui s’ouvrent sur la vallée aride du Mzab et sa pentapole millénaire de Ghardaïa. 

Et ce n’est que le début, la route est encore longue pour arriver à Tamanrasset ! Après Ghardaïa, vous aurez votre tout premier contact avec le sable lors de la traversée du Grand Erg occidental où se cache la ville d’El-Ménia et sa palmeraie immense.

Après les dunes, c’est à nouveau le retour de la pierre avec l’immense plateau rocailleux du Tademaït sur des centaines de kilomètres pour arriver à In Salah, une des villes les plus chaudes du globe.

Et ce n’est qu’à partir de là que vous serez en territoire touareg, où commencent les reliefs et les paysages incroyables du Hoggar, jusqu’à la ville de Tamanrasset plantée au cœur du massif. 

Tamanrasset capitale du Hoggar Il fait tout le temps beau à Tam, l’air est frais car la ville est en hauteur, à 1400 m d’altitude, entourée de pics et monts rocheux, visibles partout de la ville, comme le pic aux lions Iharen ou le mont Adriane, ce grand plateau qui surplombe la ville et lui donne son identité visuelle unique. 

Ici, les hommes portent de larges boubous et bazans aux couleurs vives, le visage caché dans un chèche savamment enroulé autour de la tête et les femmes se drapent toujours du Tisseghness traditionnel, ce grand carré de tissu aux motifs éclatants.

La ville est animée de jour comme de nuit, spacieuse et plate, tout le monde y circule à vélo ou en taxi, et parfois même en dromadaire ! Baladez-vous un peu dans le centre, au niveau des principales attractions touristiques de la ville. 

Faites un tour à la foire Assihar, véritable marché africain, vous pourrez y trouver des mangues, des produits exotiques ou de l’artisanat varié de la région.

De nombreuses boutiques proposent des spécialités en argent ou en cuir, avec de beaux modèles de bijoux ciselés typiquement à la mode touarègue de jolies boites et des instruments de musique africains à des prix abordables.

Juste à côté de nombreuses petites échoppes proposent de goûter au maïnama. Si vous avez l’estomac solide, essayez cette spécialité de viande locale grillée à la Nigérienne ou testez le couscous au dromadaire. 

Pas loin du marché africain se trouve « La Frégate » première maison construite à Tamanrasset par le père catholique mystique Charles de Foucault en 1905. 

En effet, la ville de Tamanrasset n’a qu’un siècle d’existence, auparavant, il n’y avait que quelques huttes et toute la région était peuplée seulement de nomades, qui habitaient de rares petits villages de pierre, isolés dans les montagnes et entourés de jardins. 

Poussez votre visite jusqu’au Bordj Fortin, musée et ancien ksar de l’amenokal (chef touareg) Moussa Ag Mestan, dans le vieux quartier de Soro. Pour les amateurs de musique targuie, c’est ici que vous trouverez les derniers tubes de guitare, alors faites le plein de musique et rechargez votre mp3 dans les discothèques, le nom local des vendeurs de disques. 

Comme les Touaregs sont mélomanes, des concerts et festivals sont souvent organisés, avec des courses de dromadaire, des spectacles de danse à l’épée accompagnés du violon local, l’Imzad, joué par une femme entourée de percussions guerrières. 

La ville est aussi le point de rencontre de plusieurs grands axes sahéliens, vers Gao et Tombouctou au Mali et Agadès vers le Niger, c’est pourquoi vous y trouverez de nombreuses populations en provenance de ces pays limitrophes, qui vivent et travaillent à Tamanrasset, ou sont en partance vers le nord et l’immigration clandestine.

Après vous être bien imprégnés de cette ville si particulière du désert, prenez les pistes et quittez la grande agglomération pour explorer ses environs sauvages. Dès la sortie de la ville, vous pourrez observer des gravures rupestres de girafes et autres animaux disparus le long des lits d’oueds d’Aguenar, Tagmarte et Outoul. 

Puis continuez votre chemin toujours plus loin, vers les hauteurs splendides du massif du Hoggar, en direction du mont Asskrem et des villages touareg sédentaires reculés. 

La route est magique, ponctuée par les gueltas verdoyantes et rafraichissantes d’Imlawlawane et Afilal, suivies de longues plaines où l’on peut rouler librement et de sentiers pierreux qui vous mèneront doucement au pied des Tizouyeg, la plus belle muraille volcanique du massif, avant d’arriver au sommet du plateau de l’Asskrem à 2700m d’altitude. 

C’est là que se trouve toujours l’ermitage spirituel en pierre du père de Foucault et où vivent encore des pères blancs, retirés au sommet du monde. Vous pourrez visiter l’ermitage et déguster un thé offert par ces hommes de religion qui vous raconteront l’histoire du lieu. 

L’Asskrem surplombe un paysage envoûtant entouré d’une mer de roches à perte de vue, il est connu pour son isolement et le silence qui y règne, avec un coucher de soleil unique, que les locaux désignent comme le plus beau au monde, avec son dégradé de couleurs fascinantes sur un paysage lunaire et minéral impressionnant. 

Il existe un nombre incalculable de sites étonnants tout autour de la ville de Tamanrasset, comme la source d’eau gazeuse de Tahabort ou encore le tombeau très ancien de la reine-mère des Touaregs Tin-Hinan. 

C’est une région immense qui vaut la peine d’être longuement explorée, au volant d’un 4×4 ou d’une moto, et qui ravira les curieux et les baroudeurs, amateurs d’aventures sahariennes. Alors rejoignez-nous en Algérie, pour des expéditions inoubliables !

On vous OFFRE 200 € de remise sur les premiers Raids. Ne ratez pas l'occasion !

Demander le coupon !

rejoignez-nous !