La fréquentation du désert algérien par les touristes étrangers est aujourd’hui en nette hausse grâce au renforcement de la sécurité aux frontières sud-est du pays par l’armée, qui a déployé des moyens considérables pour sécuriser cette immense région. De nombreux checkpoints qui balisent les routes font partie de ce dispositif sécuritaire.

Les raids dans le désert sont soumis en Algérie à des conditions de sécurité strictement respectées par notre agence Algeria Adventure. Nous ne nous déplaçons sur les circuits qu’après l’accord des autorités locales qui nous fournissent des autorisations de circuler avec des étrangers et nous prenons grand soin de toujours rester sur les parcours – très discrètement – surveillés par l’armée. Mais avant d’arriver dans le Grand Sud et ses fantastiques paysages, nous devons d’abord traverser toute l’Algérie, et sous escorte, sur des milliers de kilomètres très beaux et dépaysants, mais régulièrement ponctués de checkpoints de la gendarmerie ou de l’armée, ce qui peut un peu ralentir la conduite.

Ces checkpoints ont pour rôle de sécuriser l’immense réseau routier algérien, d’est en ouest et du nord au sud, sur un territoire gigantesque. Ces points de contrôle réguliers permettent de filtrer et surveiller le passage des personnes et des véhicules, en contrôlant l’identité des passagers ou en effectuant la fouille des voitures. Comme vous êtes étrangers, vous serez souvent stoppés aux checkpoints. En effet, les responsables de l’ordre aiment toujours vérifier que tout se passe bien pour les touristes et voyageurs en déplacement en Algérie. Alors prenez votre mal en patience, durant une petite quinzaine de minutes maximum, et profitez d’être si bien accueillis par des gendarmes aux petits soins ! Surtout quand vous serez stoppés dans des postes reculés sur des routes désertiques, les gardiens de l’ordre prendront plaisir à discuter un peu plus longtemps avec vous, s’enquérir de quel pays vous venez et si vous avez des enfants, échanger quelques mots dans votre langue et surtout vous mettre très à l’aise en vous proposant un coup de main ou même de partager un repas, car l’hospitalité algérienne est un devoir sacré, auquel les gendarmes se soumettent aussi ! Alors ne soyez pas étonnés par la familiarité des gendarmes et des soldats sur la route, leur rôle est de rendre votre voyage le plus agréable possible.

Il est vrai que les checkpoints sont très nombreux et rapprochés, principalement sur le premier tronçon de route d’environ 600 km entre la capitale Alger et Ghardaïa aux portes du désert. Mais rassurez-vous, ils seront de plus en plus espacés par la suite et nous serons arrêtés beaucoup moins souvent sur les très longues routes du désert.

Une fois arrivés dans le Grand Sud algérien, notre escorte de gendarmes nous quittera, et nous serons enfin libres, comme des oiseaux, avec nos 4×4 et motos, pour nous enfoncer sur les pistes du désert pour un raid incroyable en immersion totale et sans nous soucier de la sécurité. En effet, toutes les régions choisies pour nos raids, de Djanet à la Tadrart ainsi qu’autour de Tamanrasset, Taghit et Timimoun sont parfaitement maîtrisées par l’armée, principalement la frontière sud-est qui est surveillée par des drones 24 h sur 24 et par tous les temps. Et un dernier signe encourageant pour aller en Algérie, c’est la totale sérénité des locaux et des autorités dans le Sahara. Les gendarmes et l’armée y sont toujours décontractés, souriants et plaisantent volontiers avec les touristes et aventuriers de passage. Alors, vous venez quand en Algérie ?

admin 02/12/2019 Astuces no responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  Your rating was